Réveil

dimanche 6 mars 2022
par  Magali

Des paroles qui tombent c’est de la boue des meurtrissures
Dans les flaques d’eau à genoux nagent les silures
Et de leurs dents immenses ils saisissent la peau
De vos testicules
Mais pourquoi criez-vous ?
Allons, monsieur, allons,
Un peu de dignité !
Reprenez donc votre visage, vous avez failli l’égarer
A votre poche un mouchoir de soie
Pour votre sueur éponger
C’était un rêve
Vous le savez
Vous voilà dans des draps de satin rougis de votre propre main
Vous voilà sourire aux lèvres à servir un autre café
Un autre rêve
Empoisonné
C’est du cyanure dans vos veines que vous versez
Mais ne pleurez pas sur vous-même
Vous vous êtes trop apitoyé
Votre peau en porte les séquelles
Déjà ridée
Bleuie des démons de l’enfer qui marchent à vos côtés
Votre masque est-il éternel,
Comme vos si faux souhaits ?


Commentaires